Publié le : 05 janvier 20237 mins de lecture

De la perceuse à la scie circulaire, en passant par la dégauchisseuse-raboteuse, nombre d’outils indispensables aux bricoleurs nécessitent d’être alimentés en électricité pour fonctionner. Or, une coupure de courant pouvant survenir à tout moment, il est préférable de prendre toutes les précautions nécessaires. Afin de continuer vos travaux dans les meilleures conditions et assurer l’alimentation de vos outils électriques, un générateur d’électricité autonome s’avère un équipement indispensable. D’une grande praticité, cet outil peut toutefois présenter des anomalies de fonctionnement. Les lignes qui suivent vous aideront à reconnaître les principaux dysfonctionnements auxquels peut être confronté un groupe électrogène et la manière d’y remédier.

Quels sont les éléments qui composent un générateur électrique ?

Pour réparer correctement un groupe électrogène défaillant, il est indispensable de savoir identifier ses différents composants et les caractéristiques techniques de chacun. Un générateur autonome d’électricité se compose :

  • D’un réservoir de carburant : sa taille détermine l’autonomie de la machine. Celle-ci peut aller de 4 à 12 heures environ.
  • D’un châssis : souvent conçu en acier, il dispose d’arceaux qui permettent de déplacer aisément le groupe d’un endroit à un autre.
  • De deux prises de 230 v: un disjoncteur thermique les protège en cas de surcharge. Elles permettent de brancher un appareil au générateur autonome.
  • D’un moteur thermique : il assure la transformation du carburant en énergie mécanique. Celle-ci sert à alimenter l’alternateur. Si la motorisation à essence se distingue par sa polyvalence, la robustesse du moteur diesel convient à un usage intensif.
  • D’un alternateur : il s’agit d’un composant phare d’un générateur autonome. En fonction de la puissance du moteur, il génère un courant électrique d’une intensité plus ou moins grande.

D’autres éléments entrent aussi dans la conception d’un générateur autonome, dont le carburateur et le filtre à air qui nécessitent un nettoyage régulier.

Entretenir son générateur autonome pour prévenir l’apparition de dysfonctionnements

Nombre d’anomalies susceptibles de perturber le fonctionnement d’un générateur d’électricité autonome résultent souvent d’un défaut d’entretien. Afin d’assurer les performances de votre machine, mais aussi garantir votre securite, un entretien régulier est préconisé. Une fois par mois, il est recommandé de :

  • procéder au nettoyage complet de l’ensemble des pièces qui composent l’appareil ;
  • vérifier le niveau de l’huile lubrifiante et du liquide de refroidissement afin de détecter la présence de fuites éventuelles ;
  • contrôler si la quantité de carburant est suffisante pour garantir le fonctionnement du groupe sur la durée ;
  • vidanger et changer l’huile du moteur ainsi que le liquide de refroidissement environ toutes les cinquante ou cent heures (pour davantage de précision, reportez-vous au manuel d’instruction).
  • nettoyer les filtres et les remplacer s’ils sont trop encrassés ou poussiéreux ;
  • démarrer votre générateur pour vous assurer qu’il tourne bien s’il n’a pas été utilisé durant une longue période.

Si, malgré toutes les précautions prises en matière d’entretien, votre générateur montre des signes de fatigue, il est nécessaire d’identifier précisément l’anomalie pour remédier efficacement au problème.

Les différentes pannes d’un générateur autonome et la manière de les réparer

Du refus de démarrer à un moteur qui tousse, diverses défaillances peuvent toucher un générateur électrique. Voici les principales pannes rencontrées et les solutions pour y remédier :

  • Le refus de démarrer : commencez par vérifier si votre générateur dispose de suffisamment de carburant. Assurez-vous dans le même temps que le robinet d’alimentation est bien ouvert et que le disjoncteur est orienté sur la position « ON ». Contrôlez également le niveau d’huile. Procédez enfin à la vérification des fusibles.
  • La présence de bruits anormaux : si votre appareil « broute », le problème peut résulter d’un défaut d’entretien. Une quantité insuffisante de carburant ou d’huile constitue aussi une cause possible du phénomène. Un bruit de pétarade peut également résulter d’un fusible abîmé ou d’un disjoncteur débranché.
  • Le générateur cale et s’arrête en cours de fonctionnement : comme précédemment, vérifiez la jauge de carburant et d’huile, ainsi que le bon état du système d’alimentation. Le cas échéant, les bougies ainsi que le fil d’allumage devront être remplacés. Afin de prévenir tout risque d’arrêt inopiné, veuillez nettoyer régulièrement les gicleurs.
  • Une machine qui s’emballe : le dysfonctionnement peut survenir d’une obstruction des gicleurs. Si c’est le cas, nettoyez-les et débouchez-les. Les diodes présentes sur le rotor devront aussi être vérifiées.
  • Un manque de puissance : si le moteur semble tourner au ralenti, le défaut est à rechercher en priorité du côté du disjoncteur. Par mesure de sécurité, il peut provoquer l’arrêt de l’appareil en cas de surtension. Vérifiez les prises ainsi que la résistance des fils de plomb situés dans le panneau électrique au moyen d’un multimètre.

Faut-il contacter un professionnel pour faire réparer un générateur électrique autonome ?

Si, malgré tous vos efforts et vérifications, votre générateur d’électricité refuse de fonctionner correctement, le temps est venu de confier sa réparation à un professionnel agréé. L’option suivante est recommandée d’entrée si vous ne présentez pas des dispositions particulières au bricolage. Différents artisans peuvent être sollicités pour intervenir sur un générateur autonome. Par exemple, un électricien dispose des compétences nécessaires pour contrôler les câblages ainsi que les raccordements, tandis qu’un installateur spécialiste interviendra plutôt sur les parties mécaniques et électriques. Si vous disposez d’un groupe solaire électrogène, confiez les réparations à un expert dans les machines à énergie renouvelable. Le tarif des réparations varie en fonction de différents facteurs, dont le type de groupe, la puissance et les fonctionnalités du générateur, etc. Dans tous les cas, l’artisan chargé des travaux doit vous fournir un devis détaillé comprenant notamment les déplacements, les frais de main-d’œuvre, etc. S’il s’avère que votre groupe est défectueux, il peut être préférable d’en acheter un nouveau plutôt que d’entreprendre des réparations coûteuses.